18 février 2005

Une page se tourne...

Chère grand-mère,

C'est Dimanche soir, que tu as fermé tes yeux pour la derniere fois. Tu t'es endormie dans ton sommeil et j'en suis heureuse pour toi, car tu nous as quitté sur la pointe des pieds, tout en douceur. Tes deux dernières semaines n'ont pas été faciles car ton état s'est dégradé rapidement. La dernière fois que je t'ai vu, j'ai pu voir un grand sourire éclairer ton visage, c'est cette image que je garderai gravée dans mon coeur chaque fois que je penserai à toi. Hier, beaucoup de monde s'est réuni pour t'adresser un dernier au revoir, ce fut aussi émouvant qu'éprouvant. Jusqu'alors, je n'avais pas réalisé que je ne te reverrai plus, que je ne t'entendrai plus me dire dans un éclat de rire que tu n'étais qu'une vieille cathédrale, que grand père te manquait et qu'il te tardait de le rejoindre. Aujourd'hui te voilà auprès de lui. Il est vrai que depuis qu'il n'était plus là, tu étais devenue plutot grincheuse et aigrie avec ton entourage, tu étais possessive, surtout vis à vis de papa, qui a surement été le fils que vous n'avez jamais eu, vous l'aimiez tout autant que maman qui était votre fille. Mais me concernant tu as toujours été égale à toi même, généreuse et emplie de bienveillance à mon égard. J'ai versé beaucoup de larmes hier, à l'idée de savoir que je ne te reverrai plus, ni toi, ni grand père d'ailleurs. Vous me manquez tellement. Et je peux te dire, avec certitudes, que meme si tu leur en as fait voir de toutes les couleurs ces derniers mois, tu manques beaucoup à papa et maman et à tout les gens qui t'aimaient. Ce matin, nous avons commencé à nettoyer votre maison. Enfin à débarasser plutot. J'ai retrouvé beaucoup d'objets qui m'ont rappelé l'adorable personne que tu pouvais être et toutes les photos des voyages que l'on a pu faire ensemble. Tu te souviens de ces petits ciseaux que tu gardais toujours dans ton tablier? Les séjours au ski en Autriche où grand père m'encourageait quand je dévalais les pistes pour être la première aux compétitions?  Rien que de les voir , les larmes me sont montées. Mais je dois montrer l'exemple, et garder mes larmes pour rendre les choses moins difficiles pour tous. Je vous fait la promesse à toi et à grand père, de prendre soin de mes parents comme ils ont pris soin de vous et de faire en sorte que leurs dernières années soient paisibles. Continuez à veiller sur nous de votre petit nuage, je sais que vous êtes bien mieux là où vous êtes, où que vous soyez. Sachez que je garde un tendre souvenir de vous et que je vous aimerai toujours. Une page se tourne aujourd'hui... Au revoir ... 

Posté par Haemoglobin à 12:57 - - Commentaires [3] - Permalien [#]


Commentaires sur Une page se tourne...

  • heu

    Juste un ptit bisous à toi Miss`....
    *Smouik*
    Voilà. Ciao

    M!G

    Posté par M!G, 18 février 2005 à 13:02 | | Répondre
  • Une page se tourne comme tu le dis si bien... Je suis de tout coeur avec toi pour cette épreuve que tu traverses, si tu as des creux demain ou n'importe quand, n'hésite pas venir parler un peu, je pense que ça te feras du bien.
    Ca m'a mis la larme à l'oeil ton message, il te faudra beaucoup de courage pour les prochains jours.
    Gros poutou poutou et surtout ne te laisse pas aller, comme tu le dis si bien quelque part elle flotte là haut avec ton papy à t'observer, elle ne voudrait pas te voir te relacher je suis sur.
    Biz' à toi ma grande.

    Posté par Johnny5, 19 février 2005 à 03:17 | | Répondre
  • Toutes mes condoléances... Quel bel hommage, tu as eu de la chance de bien connaître tes grands parents. A cause de l'éloignement géographique et affectif je n'ai pas eu cette chance. Bisous...

    Posté par julien, 19 février 2005 à 10:23 | | Répondre
Nouveau commentaire